histoire du FC Barcelone - FC Barcelona

ven, oct 20, 2017
FC Barcelona Football tickets
Barcelona.com
Barcelona.com
Vente de billets en ligne en partenariat avec un vendeur officiel

Vente de billets en ligne en partenariat avec un vendeur officiel

L'histoire du FC Barcelone

L'histoire du FC Barcelone

Le club est fondé le 29 novembre 1899 par le Suisse Hans Gamper. Porte drapeau de la Catalogne, le club blaugrana a toujours évolué en Primera Division depuis sa création en 1928-1929.

Le Barça évolue depuis 1957 au Camp Nou. Entre 1922 et 1957, le club catalan évoluait au Camp Vell, lui aussi dans le quartier barcelonin de Les Corts. Le club est l'adversaire de tout temps du Real Madrid (voir El Clasíco).

Durant la guerre civile, Josep Sunyol, président du club est fusillé par les troupes du général Francisco Franco pour ses idées autonomistes catalanes. À l'issue du conflit, Franco s'attache à supprimer les particularismes culturels et politiques d'Espagne, notamment ceux du Pays Basque et de la Catalogne. Le FC Barcelone est muselé. À partir de ce moment le club acquiert une nouvelle dimension et devient un symbole majeur de catalanité. Ce rôle est notamment souligné par le leitmotiv du club "Més que un club" (plus qu'un club en catalan).

Le club est dirigé par Joan Laporta i Estruch (avocat), élu président le 15 juin 2003 et reconduit au poste le 22 août 2006.

Joan Gamper
Hans Gamper, né le 22 novembre 1877 à Winterthur en Suisse, il joue au FC Bâle, puis à Lyon où il part pour son travail. Arrivé de Lyon à Barcelone pour rendre visite à son oncle, celui-ci le convainc de s'installer à Barcelone. Homme enthousiaste et actif, Gamper met alors une note dans un magazine sportif de Barcelone, « Los deportes », le 22 octobre 1899 invitant tous les passionnés et joueurs de football à se réunir autour de son projet de fonder un club dans la capital catalane : Gualteri Wild, Lluís d'Ossó, Bartomeu Terradas, Otto Kunzle, Otto Maier, Enric Ducal, Pere Cabot, Carles Pujol, Josep Llobet, John Parsons et William Parsons participent à cette première assemblée dirigée par Gamper (appelé Joan par les catalans). Seulement un mois et une semaine plus tard, le 29 novembre 1899, c’est la fondation du Futbol Club Barcelona au Gymnase Solé, situé au numéro 5 de « la calle Montjuic del Carme ». Gualteri Wild devient alors le premier président du FC Barcelona. Le premier match se joue contre des anglais expatriés et se solde par une défaite 1-0. Le club commence par jouer à l'Hôtel Casanovas en 1900, puis à la ruelle d'Horta en 1901, et enfin à la rue Muntaner en 1905. En 1908, Gamper se voit forcer de prendre la présidence pour éviter la dissolution du club, le président précédent ayant démissionné après 22 jours (Vicenç Reig), et la situation du club étant désastreuse sur le plan financier et sportif. Le 14 mars 1909, le stade de la rue Indústria, premier terrain appartenant au club, dont la capacité est de 6,000 spectateurs, est inauguré. Gamper abandonne la présidence le 14 octobre 1909 à cause de son travail. Il aura remonté le club au niveau financier et sportif. Il reprendra la présidence du 17 novembre 1910 au 30 juin 1913 sous la demande des membres. La première coupe remportée est celle de la Copa Macaya en 1901-02. Ils remportent le championnat de Catalogne en 1904-05, 1908-11, 1912-13, 1915-16, 1918-22 et le championnat d'Espagne en 1909-10, 1911-13, 1919-20 et 1921-22 (ancêtre de la première division fondée en 1929). Le 17 juin 1917, Gamper est de retour à la présidence avant de démissionner le 19 juin 1919, puis il commence un quatrième mandat le 17 juillet 1921. Au cours de celui-ci il inaugura alors le 20 mars 1922, un nouveau stade, « Les Corts », alors connu comme la cathédrale du football, sa capacité est de 30 000, puis de 60 000 spectateurs. Il se retire après 742 jours de présidence avant de redevenir pour la dernière fois président le 1er juin 1924, juste avant le 25e anniversaire du club pour résoudre des querelles internes. Pour ce 25e anniversaire, le club compte 12.207 membres. Le premier titre en Liga date de la saison 1928-29 après avoir gagné le championnat de Catalogne de 1923 à 28, et le championnat d'Espagne de 1924 à 1926, et 1927-28. Les relations entre la Catalogne et l'Espagne sont alors tendues, et la dictature de Milans del Bosch fait fermer le stade pour trois mois et renvoie Gamper ainsi que toute la direction de Barcelone.

Joan Gamper meurt le 30 juin 1930 et le FC Barcelona entame alors un déclin tant au niveau financier et sportif que du nombre de membres dû au conflit politique. La ville donne alors son nom en son honneur à une rue du quartier de Les Corts et le club lui réserve son numéro de socios, le numéro 1. En 1966, le président Enric Llaudet fonde le Trophée Joan Gamper organisé en son honneur.

Guerre civile
Un mois après le début de la guerre civile, le président du F.C.B., Josep Sunyol, détenu par l'armée de Franco près de Madrid, est fusillé. Dans la nuit du 16 mars 1938 l'armée nationaliste détruit en partie le local social du club, où sont entreposés trophées, documents et archives du club qui font sa mémoire. Le gardien, Josep Cubells, passe alors ses journées à sauver tout ce qu’il peut afin de préserver les biens du club. Quelques mois plus tard, Barcelone tombe aux mains de l'armée franquiste et le club, symbole du nationalisme catalan doit faire face à de nombreux problèmes. En Mars 1940 un collaborateur de Franco, Enric Piñeyro, marquis de la Mesa de Asta devient Président. Le nom du club est changé pour devenir le Club de Fútbol Barcelona (le club reprit son nom d'origine en 1973), et le drapeau catalan passe de quatre bandes rouges à deux jusqu'en 1949. Passé tout près de la relégation en 1942, année où il remporte la Coupe d'Espagne, le club remonte la pente. La saison suivante, les joueurs sont menacés par la police lors d'un match face à Madrid, et Piñeyro bien qu’étant un proche de Franco démissionne car il désapprouve le traitement infligé à son équipe. Le club gagne la Liga en 1944-45, 1947-48 et 1948-49, ainsi que la Copa Latina en 1949. Le FC Barcelone fête alors ses 50 ans et compte alors 24 893 membres, 21 championnats de Catalogne, 9 Coupes d'Espagne et 4 Liga.

Vidéo: Inauguration du Camp Nou le 24/09/1957

 

Johan Cruyff et sa Dream Team
À son arrivée au FC Barcelone en 1989 en tant qu’entraîneur, il y met en place le « football total », qu’il avait connu sous l’ère Rinus Michels à l’Ajax Amsterdam, au FC Barcelone et en sélection des Pays-Bas, et crée la meilleur équipe que le club ait jamais connu jusque là, cette équipe prendra le surnom de « Dream Team ».

Le football total est une façon de jouer plus qu’une stratégie (tout le monde attaque, tout le monde défend). Le principe est de permettre aux joueurs d’ajuster leurs placements et leurs raids de façon à exploiter l’espace libre laissé par l’équipe adverse. La légendaire équipe hollandaise (les « Oranje ») lors de la coupe du monde de 1974 alignait ostensiblement un 4-3-3, avec Jonny Rep en piston sur le flanc droit et Rob Rensenbrink dans le même rôle à gauche. Les montées des arrières Wim Suurbier et Ruud Krol offraient des options supplémentaires à une attaque qui semblait monter et descendre à volonté, tandis que Cruyff était laissé libre de parcourir toute la largeur du terrain à la recherche de solutions pour faire sauter le verrou défensif adverse. La conception de Michels reposait essentiellement sur des mouvements intelligents, de bons automatismes et une excellente condition physique.

Son équipe est alors un savant dosage entre internationaux expérimentés et jeunes talents. Voici les joueurs les plus utilisés sous l’ère Cruyff de 1989 à 1996 : Zubizarreta, Nando, Koeman, Nadal, Guardiola, Goikotxea, Bakero, Stoichkov, Laudrup, Amor, Eusebio, Begiristain, Julio Salinas, Juan Carlos, Witschge, Ferrer, Sergi et Romario. C’est sa Dream Team qui remporte la première Coupe d’Europe des Clubs Champions (aujourd’hui Ligue des Champions) de l'histoire du club.

Après huit ans passés au club, il est considéré comme le plus grand entraîneur ayant évolué au sein du FC Barcelone. Son palmarès est important :

Coupe d'Europe des Clubs Champions : 1992
Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes : 1989
Supercoupe d'Europe : 1992
Champion d'Espagne : 1991, 1992, 1993, 1994
Coupe d'Espagne : 1990

Vidéo: Diego Maradona -FC Barcelone (1982-1984)

De l'ère Gaspart à Laporta

2000-2001
Après sa récente élection au poste de président Joan Gaspart nomme Llorenç Serra Ferrer en tant qu’entraîneur de l’équipe première et fait aussi venir au club six joueurs de talents : Richard Dutruel, Gerard, Marc Overmars, Emmanuel Petit, Alfonso et Ivan De La Peña. Au total cette première opération d’enrichir l’effectif coûta plus de 15 000 millions de pesetas.

La saison fut un désastre sur le plan sportif et social. L’entraîneur ne répondit pas aux objectifs fixés par le club et l’équipe fonctionna mal en Liga. À quelques journées de la fin Gaspart se vit obligé de destituer Serra Ferrer et à instaurer Carles Rexach au poste d’entraîneur. En cette fin de saison l’équipe ne comptait que 63 points à 17 points derrière le Real Madrid (proclamé champion). Le FC Barcelone obtient la 4ème place au classement (synonyme de qualification pour la Ligue des Champions) à l’ultime journée du championnat en battant au Camp Nou le Valencia CF 3 à 2 sur un retourné acrobatique de Rivaldo devant la surface de Cañizares offrant la victoire dans les ultimes minutes du match (88ème).

L’équipe aussi éliminé prématurément en Coupe d’Espagne et en Ligue des Champions terminera la saison 2000-2001 sans trophées. À la fin de la saison un symbole quitte le club en la personne de Josep Guardiola mais la succession se fait sans problème avec le jeune catalan Xavi qui s’impose immédiatement au milieu de terrain comme l’organisateur du jeu du Barça (poste qu’il avait déjà occupé lors de la saison 1999-2000 alors que Guardiola était blessé sous l’égide de l’entraîneur Louis van Gaal).

2001-2002
Après la déroute de la saison précédente, Gaspart va de nouveau engager une grande partie des économies du club afin de s’attacher les services de six nouveaux joueurs : Saviola, Geovanni, Fábio Rochemback, Christanval, Bonano et Andersson. Carles Rexach est confirmé dans ses fonctions et reste à la tête de l’équipe.

Cette saison fut elle aussi un désastre. L’équipe se fait éliminer de la Coupe du Roi ainsi que de la Ligue des Champions et est une nouvelle fois en mauvaise posture dans la Liga. Le FC Barcelone terminera 4ème avec 64 points à 11 points derrière le Valencia CF qui sera proclamé champion. Pour Joan Gaspart c’est sa seconde saison sans titre.

2002-2003
La saison 2002-2003 fut la plus désastreuse de l’ère Joan Gaspart. Louis van Gaal prend ses fonctions en tant qu’entraîneur et succède à Carles Rexach. Gaspart commence alors sa troisième saison par quatre nouvelles incorporations dans le groupe professionnel : Riquelme, Mendieta, Sorin et le gardien allemand Robert Enke.

Le FC Barcelone termine la saison à la 6ème place à 22 points du champion, le Real Madrid, et se qualifie lors de la dernière journée pour la Coupe UEFA.

Les mauvais résultats de l’équipe créent des tensions et dans le courant du mois de février Joan Gaspart démissionne et cède sa place à son vice-président Enric Reyna. Celui-ci se verra dans l’incapacité de dominer la situation et démissionnera tout en convoquant des élections afin de déterminer qui sera le nouveau président du FC Barcelone. En attendant les élections, Joan Trayter assure l’intérim à la présidence du club et prépare les élections.

Le 13 juin 2003 se déroule les élections à la présidence avec six candidats en concurrence : Joan Laporta, Lluís Bassat, Jaume Llauradó, Josep Martínez-Rovira, Josep Maria Minguella et Jordi Majó. Ces élections ont enregistrés la plus grande participation de l’histoire du club avec 54% des socios ayant le droit de vote. Le président élu, avec une forte majorité, fut le candidat le plus jeune : Joan Laporta.

2003-2004
La nouvelle direction du club présidée par Joan Laporta a entamé une profonde rénovation interne dans tous les compartiments. Laporta nomme Txiki Begiristain comme Directeur Technique et institue le hollandais Frank Rijkaard comme nouvel entraîneur. Le corps technique procède alors à une autre profonde rénovation, concernant pour celle-ci l’effectif, et engage six nouveaux joueurs : Ronaldinho, Rustu, Luis Garcia, Márquez, Quaresma et van Bronckhorst.

Les premiers mois de la saison sont très mauvais, l’équipe ne fait pas partie de la 1ère moitiée de tableau et occupe alors la 12ème place du classement à 18 points du leader, le Real Madrid. Une partie des socios et de la presse souhaite la destitution de Frank Rijkaard. Laporta ne cède pas et maintient Rijkaard à son poste. Au mois de janvier Edgar Davids, milieu de terrain hollandais cédé par la Juventus de Turin, vient renforcer l’équipe.

L'arrivée du néerlandais surnommé le 'pitbull', va révolutionner le jeu du Barça et préfigurer le milieu de terrain à trois têtes qui va devenir la base de jeu de Frank Rijkaard. L'attaque devient également un trident avec Ronaldinho, Luis Garcia et Patrick Kluivert ou Saviola. Le Barça assiste aussi à la révélation d'un jeune gardien au style spectaculaire : Victor Valdes.

La seconde partie du championnat est le lieu d’un spectaculaire retournement de situation. Cette remontée spectaculaire se fait parallèlement à la chute vertigineuse du Real Madrid qui se fait éliminer quelques semaines plus tôt de la Ligue des Champions par l'AS Monaco. D'ailleurs le Barça s'impose 2 - 1 à Madrid avec un but spectaculaire de Xavi et des arrêts de Victor Valdes venus d'un autre monde. L’équipe gagne 17 des 20 parties qu’elle joue et remonte dans le classement pour terminer à la seconde place avec 72 points à seulement 5 points du champion, le Valencia CF. La même année, le FC Barcelone remporte la Coupe de Catalogne.

2004-2005
Le Staff technique du FC Barcelone complète la rénovation de l’équipe initiée la saison précédente avec sept nouvelles recrues : Belletti, Giuly, Larsson, Deco, Silvinho, Edmilson et Eto'o.

Belletti, latéral droit international brésilien, sort d'une belle saison à Villareal et arrive au Barça en échange du gardien de but Pepe Reina et 4 millions d'euros.

Giuly sort d'une saison faste avec l'AS Monaco dont il était le capitaine. Désireux d'un nouveau challenge, il accepte de venir au Barça où Frank Rijkaard décide de lui confier le couloir droit de son trident offensif.

Larsson vient des Celtic Glasgow où il a fini quatre fois meilleur buteur de la scottish premier league. Il vient apporter son sens du but et son expérience.

Deco arrive auréolé de sa victoire en finale de la Ligue des Champions avec le FC Porto de José Mourinho. Meneur de jeu habile et rusé, il sera replacé plus en retrait en poumon offensif aux côtés de Xavi.

Silvinho, ancien joueur d'Arsenal FC, vient du Celta Vigo. Arrière gauche percutant, doté d'une technique soignée et d'une frappe puissante, il est chargé de venir en soutien au même poste que Giovanni van Bronckhorst.

Malgré les nombreuses et graves blessures qui handicapent l’équipe (Gabri, Motta, Larsson et Edmilson se sont rompus les ligaments croisés du genoux), l’équipe déploie tout de même un grand football lors de cette saison et remporte le championnat six saisons après leur dernier titre. Le camerounais Samuel Eto’o devient le grand buteur qui manquait à l’équipe : il marque 24 buts dans la Liga et cinq dans le reste des compétitions. L’équipe gagne de nouveau la Coupe de Catalogne.

2005-2006
Cette troisième saison sous l’égide de Laporta commence elle aussi par l’acquisition de deux nouveaux joueurs qui sont le hollandais Mark van Bommel et l’espagnol Santiago Ezquerro et de l’éclosion d’un jeune talent argentin, Lionel Messi, venu tout droit du centre de formation du club appelé la Masía.

Vidéo: FC Barcelone 2005-2006 les plus belles actions

Après un début mitigé, l’équipe s’empare de la 1ère place au classement, après avoir battu le Real Madrid dans son antre 3 buts à 0, le 19 novembre 2005. Après le premier but d' Eto’o, les socios du Real Madrid applaudissent les deux buts de Ronaldinho en reconnaissance de son talent.

Le FC Barcelone remporte la Ligue des Champions 2006 face à Arsenal FC (2-1).

2006-2007
Frank Rijkaard et Txiki Begiristain entame leur quatrième saison par un renforcement de l'effectif avec respectivement la venue de trois joueurs internationaux et d'un international en retour de prêt : Eidur Gudjohnsen, Lilian Thuram, Gianluca Zambrotta et Javier Saviola. Un autre renfort de choix vient quant à lui combler le vide laissé par le départ de Henk Ten Cate (entraîneur adjoint) en la personne de Johan Neeskens ancien joueur et coéquipier du FC Barcelone de Johan Cruyff.

Vidéo: FC Barcelone 2006-2007 les plus belles actions

Après leur stage de préparation à Aarhus au Danemark et leur tournée commerciale aux États-Unis, le FC Barcelone version 2006-2007 a fini sa préparation avec un bilan de 3 victoires et 2 matchs nuls. De retour des États-Unis, les « hommes » de Rijkaard ont disputé la Supercoupe d'Espagne face à l'Espanyol Barcelone. Au match aller, le Barça s'est imposé 1 à 0 par un but de Ludovic Giuly à l'extérieur, alors qu'ils ont survolé le match retour au Camp Nou 3 à 0 avec un but du Catalan Xavi et un doublé de Deco, dont le deuxième conclu par un magnifique retourné acrobatique. Le FC Barcelone remporte donc son premier titre de la saison et égale au passage le record de victoires en Supercoupe d'Espagne détenu alors par le Real Madrid.

Le 25 août 2006, peu avant la reprise du championnat espagnol, le FC Séville, vainqueur de la coupe UEFA, donne une leçon de football au FC Barcelone, vainqueur de la Ligue des Champions, lors de la Supercoupe d'Europe. Les Catalans sont méconnaissables et corrigés 3 buts à 0.

Le 28 août 2006, le FC Barcelone commence la nouvelle saison de la Liga avec une victoire à l'extérieur contre le Celta Vigo 3 buts à 2. Gianluca Zambrotta est pour la première fois titularisé. Les buts catalans ont été marqués par Eto'o, Messi et Gudjohnsen.

Le 12 septembre 2006, le FC Barcelone signe un accord historique avec l'UNICEF : dorénavant les joueurs porteront sur leur maillot le logo de l'association en jaune. Le club blaugrana versera une somme de 1,5 millions d'euros par an à l'UNICEF.

Le 27 septembre 2006, l'attaquant vedette Samuel Eto'o se blesse tout seul lors de la rencontre de Ligue des Champions opposant le FC Barcelone au club allemand du Werder Brême.

La blessure de l'attaquant camerounais et celle de Lionel Messi ne permettent pas à Frank Rijkaard d'effectuer autant de rotations que les années précédentes : Ronaldinho, quant à lui, porte l'equipe à bout de bras et le Barça conserve la tête de la Liga pendant de long mois.

Qualifié difficilement pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, le Barça affronte le FC Liverpool et s'incline 2-1 au Camp Nou avant d'aller s'imposer 1-0 à Anfield. Le FC Barcelone, vainqueur la saison passée de cette même competition est éliminé prématurément.

En fin de saison, les Blaugrana perdent des points dans les dernières minutes (matchs nuls contre le Betis et l'Espanyol Barcelone notamment) et le Real Madrid pour sa part gagne ses rencontres dans les dernières minutes. C'est donc le club madrilène qui remporte la Liga, à egalité de point avec le Barça, mais avec une meilleure différence de buts dans les confrontations directes (2-0 et 3-3). Il faut ajouter à cela une élimination en demi-finale de la Copa del Rey : malgré une victoire 5-2 face à Getafe, avec notamment un but remarquable de Lionel Messi, le Barça s'incline 4-0 à l'extérieur.

A suivre!!

 

Plus sur wikipédia